La biodiversité dans les forêts de conifères

Date: 27.11.2019

Alors que les changements climatiques créent de nouvelles conditions pour la forêt, de nombreux gardes forestiers ne sont pas encore suffisamment préparés au dépérissement des forêts. Même si les politiciens et les gardes forestiers privés sont désormais conscients de la nécessité des forêts mixtes et du rajeunissement des forêts, des astuces et des conseils concrets manquent souvent en ce qui concerne la préparation optimale de la forêt pour l’avenir.

#1 Les bonnes essences forestières pour une forêt mixte stable

La forêt en France métropolitaine couvre 17 millions d’hectares soit 170 000 km2. Cela correspond à un taux de boisement de 29,7 % du territoire proche du taux mondial et qui est en progression. Elle comprend 136 espèces d’arbres. La moitié de la forêt française est constituée de peuplements monospécifiques (soit 7,3 millions d’hectares). Les mélanges de plus de quatre essences sont assez rares et surtout présents dans quelques zones de l’est du pays où les forêts sont les plus diversifiées (Vosges & Jura).

Alors que faire si la forêt est principalement composée d’épicéas ? L’épicéa ne peut pas être remplacé facilement vu qu’il est un des plus importants fournisseurs de bois. Avant tout, vous devriez être prudent à reboiser la forêt avec des essences comme le sapin de Douglas, le chêne rouge ou le robinier car ces essences non indigènes peuvent être problématiques pour l’écosystème forestier et sa biodiversité à cause de leur faible intégration écologique.

Il est plus judicieux de recourir aux 30 espèces d’arbres indigènes résistantes, par exemple le sapin, le hêtre et le chêne et de gérer la forêt de manière rentable en intervenant le moins possible. Avant tout parce que les peuplements fermés sont plus résistants et créent le climat frais et humide qui est typique pour les forêts.

La sélection naturelle décide de quelle pousse deviendra un arbre – les plus forts résistent mieux aux conditions défavorables. Et il ne faut pas oublier le fait que, dans les conditions estivales extrêmes de plus en plus fréquentes, les arbres plantés ont moins de chances de survivre, contrairement aux arbres qui ont germé par eux-mêmes. Malgré le fait qu’en conséquence il y aura des essences moins recherchées qui poussent, la préservation de la forêt devrait être une priorité.

#2 La régénération naturelle et le reboisement ont besoin de temps

Le problème est qu’une régénération naturelle de la forêt est difficile à planifier et impossible à mettre en œuvre si les essences souhaitées ne sont pas encore disponibles. Par conséquent, de jeunes plants sont souvent plantés en plus de la régénération naturelle de la forêt.

Le choix des plantes dépend de l’emplacement de la forêt : par exemple, en montagne, il devrait s’agir d’une forêt mixte de montagne. Le bon moment est également important. Il a été démontré que les plantations en automne sont préférables en raison de l’humidité de l’hiver. Cependant, cela pourrait changer avec les étés de plus en plus chauds qui rendent la terre dure comme du béton.

Ainsi, les mois de printemps après un hiver pluvieux seraient le meilleur moment pour planter les jeunes plants. Les zones dénudées de la forêt, causées par des infestations de parasites ou des tempêtes, sont bien adaptées à la plantation de nouveaux arbres. Les soins appropriés sont alors importants, afin de préserver les essences forestières mixtes.

#3 Protéger correctement la croissance de la forêt

Souvent, les arbres souffrent non seulement des conditions climatiques, mais aussi de l’abroutissement par les cerfs et les chevreuils Contrairement aux chevreuils, les cerfs peuvent être trouvés partout dans la forêt et ils aiment manger le sapin blancet dans la forêt de feuillus, le chêne ou les alisiers. Ils contribuent ainsi à la ségrégation des forêts. Pour éviter cela, des mesures de protection telles que des clôtures et des dispositifs de protection de l’abroutissement par le gibier sont judicieuses à certains endroits.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *