Adieu le gel, le printemps s’approche

Date: 31.01.2020
Catégories: Jardinage

Après l’emprise de l’hiver, avec ses journées froides et mornes, la nature nous surprend en février avec les premiers signes de vie : Les fleurs à floraison précoce créent des accents de couleur dans le paysage jusqu’alors monotone. Le monde des oiseaux s’anime. Et ce qui ne réjouit pas tout le monde sans réserve : la saison des pollens commence.

#1 Adieu le gel, le printemps s’approche : Fleurs à floraison précoce : les signes avant-coureurs du printemps

Déjà début de février, le soleil brille à nouveau pendant presque neuf heures et demie par jour. D’une certaine manière, c’est le signal de départ des fleurs à floraison précoce. telles que les perce-neige, les crocus, les hellébores d’hiver et le tussilage, qui étirent leurs têtes fleuries vers les rayons réchauffants. Surtout la fleur jaune de l’hellébore d’hiver est une source de pollen importante pour les premiers insectes actifs : si la température s’élève à environ 12 degrés Celsius les jours ensoleillés, les abeilles sont déjà visibles. Les gousses blanches de tussilage, qui sont omniprésentes sur les bords des routes, les talus et les digues, sont également une source bienvenue de nourriture pour les oiseaux, les abeilles et les coléoptères. Le tussilage est également considéré comme une plante médicinale, dont les feuilles séchées sont un véritable conseil d’initié contre la toux, mais pas en grande quantité et pas trop souvent.

 

#2 Adieu le gel, le printemps s’approche : Premiers retours et planification familiale dans le monde des oiseaux

Les premiers oiseaux migrateurs sont de retour et font en sorte que le chant des oiseaux dans la nature devienne plus puissant. Tout d’abord, les prétendus migrateurs de courte distance reviennent des régions plus chaudes du sud et de l’ouest de l’Europe : grive musicienne, alouette, vanneau, étourneau, grive draine et grue. Pour certaines espèces d’oiseaux, la planification de la progéniture commence déjà en février : la chouette effraie et la chouette hulotte font la cour. Cette dernière est d’ailleurs l’une des espèces de chouettes les plus communes et vous rencontrerez la chouette hulotte non seulement dans la forêt, mais aussi dans les parcs ou les cimetières. Si vous avez déjà vu un vieux film policier d’Edgar Wallace, vous connaissez aussi le cri d’accouplement de la chouette hulotte. Il est toujours présent lorsque les choses deviennent particulièrement effrayantes et inquiétantes.

 

#3 Adieu le gel, le printemps s’approche : le pollen s’envole

Bien entendu, les principales périodes de floraison des plantes sont le printemps et l’été. Cependant, le noisetier et l’aulne commencent beaucoup plus tôt. Leur pollen peut être mesuré dans l’air à des températures aussi basses que cinq degrés. En 2019, le calendrier des vols polliniques pour le noisetier a enregistré un taux de pollen élevé dans les deux premières semaines de février et même un niveau très élevé dans la seconde moitié de février. Selon les experts, la saison pollinique commencera plus tôt et durera plus longtemps à l’avenir. Cela est dû au réchauffement climatique. Parce que plus il fait chaud, plus les plantes fleurissent tôt et plus souvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *