Tendances pour le sapin de Noël – Le bon choix pour l’environnement et les travailleurs forestiers

Date: 17.12.2019

Tandis que les sapins de Noël étaient autrefois un produit secondaire de la sylviculture locale, environ 6 millions de sapins de Noël sont vendus en France chaque année, dont 5 millions de sapins naturels et 1 million de sapins artificiels. Par conséquent, on ne peut plus répondre à la demande avec l’ancienne méthode.

#1 Sapin de Noël : un bilan écologique négatif

Le sapin de Noël a une longue tradition en France et il est tout aussi important pour la sylviculture, car autrefois les sapins de Noël abattus servaient au rajeunissement et à la stabilisation de la forêt. Mais ce n’est pas seulement la demande pour les sapins qui a augmenté, aussi les exigences vis-à-vis de l’optique de l’arbre sont plus élevées aujourd’hui: Les arbres doivent être droits et leurs aiguilles réparties de manière uniforme pour donner une image bien jolie à la maison.

Cependant, point de vue empreinte écologique, cette tendance n’est pas favorable. L’arbre parfait nécessite beaucoup d’engrais et des pépinières spécifiques. En plus, un sapin de Noël sur dix est en provenance du Danemark et d’autres pays voisins. Le sapin Nordmann, en particulier, est souvent importé e bilan écologique de ces sapins est donc plutôt catastrophique. Le mouvement climatique et la conscience écologique croissante nous font repenser notre attitude à l’égard des sapins de Noël.

#2 Sapin de Noël : les sapins de Noël biologiques sont une véritable alternative

De plus en plus de gens s’intéressent à la provenance de l’arbre et veillent à acheter des produits régionaux. Jusqu’à présent, seulement quelques des sapins de Noël vendus chaque année en France proviennent d’une culture certifiée biologique.

Les arbres sont soumis à des directives strictes et ne proviennent pas des plantations, mais des forêts. Les engrais artificiels et les pesticides sont hors de cause. Les arbres biologiques ne répondent pas forcément aux exigences conventionnelles au sapin de Noël parfait, mais cela peut être facilement masqué.

 

#3 Sapin de Noël : nouvelles opportunités pour la forêt

Quelques sylviculteurs proposent de venir abattre son sapin à la main et ceci est souvent célébré comme un événement familial. Par contre cette offre est plutôt rare car l’espace est souvent insuffisant pour fournir des sapins de Noël.

Dependant, si l’on remarque que des arbres doivent être abattus en faveur de la forêt lors de l’inventaire forestier, c’est bien sûr une bonne idée dans le contexte des ventes de sapins de Noël. Les sapins, pins et épicéas indigènes sont de véritables alternatives aux sapins Nordmann et doivent être rétablis dans la société.

 

#4 Sapin de Noël : des alternatives au sapin de Noël traditionnel

Sans aiguilles, structures en bois ou en métal sur lesquelles on peut accrocher des décorations de Noël, les arbres illuminés, qui s’intègrent facilement dans votre intérieur même après Noël, élargissent le champ des possibilités.

Chaque année, de nouveaux modèles sont créés sur Internet et peuvent être produits même à moindre coût. L’accent est mis sur la créativité, les loisirs, l’empreinte écologique et le désir de se démarquer avec un arbre au caractère unique. Une tendance de consommation lente qui enchantera et enchantera sans aucun doute les bricoleurs, les créatifs, les amateurs de bricolage et les défenseurs de notre Mère Nature.

Et qui veut vraiment renoncer au sapin de Noël? En d’autres termes: Revenons à nos racines!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *